Chania
Lors de la première journée de rencontres pour les Finals Four retour qui a débuté ce 6 Novembre 2020, Overdose et Université de Douala enregistrent leur première victoire respectivement contre Fap sur le score de 66 – 50 et face à Ecole de Basket sur le score de 84 – 36.

Il est 18 heure 20 lorsque la première rencontre débute sur le terrain du gymnase du collège De La Salle. Pour cause de pandémie de Covid-19, les rencontres se déroulent à huis clos. Le premier match a donné place à la rencontre l'Université de Douala(UDLA) contre Forces armées et police (Fap) Dames. Agressive, collective, technique, et focalisée sur les faiblesses de l’adversaire, c’est une UDLA déterminée à remporter la victoire que découvre le public très sélectif De La Salle.

Fap Dames amputée de nombreuses de ses joueuses à l’instar de Lonteu Majolie, Mbong Larissa ou encore Kameni Edite, a eu du mal à contenir les attaques de l’adversaire. « Nous sommes à effectif très réduit par rapport à un certain nombre de soucis internes que nous avons mais bon, on a essayé de faire de notre mieux, et au final quand on veut organiser l’intégralité du match, l’adversaire a eu plus envie » renseigne le coach Mbabi Simon, entraîneur de Fap Dames. « C‘était une rencontre assez difficile, les filles ont eu du mal à vraiment entrer dans le match, et après l’adversaire a été bien plus agressif que nous. Pour espérer avoir une victoire prochainement, il faut corriger les erreurs d’aujourd’hui, à savoir un peu plus de concentration, d’agressivité, et l’envie de vraiment jouer, surtout que le prochain adversaire est vraiment costaud » ajoute Linda Mba, capitaine de l’équipe Fap Dames.

Côté vainqueur, la reprise a été difficile due à deux facteurs : la longue période d’arrêt d’activités sportives causée par la pandémie de Covid-19 et la ténacité de la joueuse Merveille Nkoyock: « Le match était dans l’ensemble difficile car il y a eu cinq mois de corona, donc on avait de la peine à commencer le match, mais après c’est allé mieux., on a essayé de donner tout ce qu’on pouvait et on a pu gagner le match à la fin. L’adversaire était à leur niveau, il n’y a pas vraiment eu de cohésion dans le jeu. Une seule joueuse qui était à fond, Merveille Nkoyock. Donc tant qu’elle ne jouait, pas les autres ne réagissaient pas. On a su la prendre plus en individuelle et cela a réussi à casser leur jeu », ajoute Cellia Kengne, épouse Youdom, joueuse de Udla. « C’était une très belle rencontre, nous avons bien commencé le match, les filles étaient très bien conscientes de l’enjeux, elles ont joué simplement et sans pression. Elles se sont lâchées et amusées et je pense que cela a bien donné. Ce soir, leur numéro 0 Merveille Nkoyock était vraiment perspicace. On a quand même réussi à trouver la solution pour aller de l’avant » ajoute le coach Ivan Ngoug, entraîneur de UDLA.

A la seconde rencontre, l’effet « Covid-19 » pouvait encore se voir : beaucoup de lourdeurs dans le jeu, beaucoup de passes décisives et de paniers manqués. Manque de cohésion de jeu et adresse au panier, c’est du moins l’observation sur l’équipe École de Basketball qui malgré quelques belles adresses de paniers à 3 points, cela n’a pas suffi à remporter la victoire face à Overdose, qui jusqu’ici reste imbattue avec déjà trois victoires en phase Aller des finals Four qui se sont déroulées à Yaoundé il y a quelques mois. « La rencontre a été très difficile, c’est vrai qu’après l’interruption, on a essayé de reprendre les entraînements, mais il est clair qu’on était pas prêt du tout physiquement. On a eu beaucoup de mal car c’est une équipe vraiment très expérimentée en plus d’être très physique. Déjà au défis physique on n’a pas tenu, donc avec de l’expérience, ça été très difficile de pouvoir tenir contre cette équipe. Ce qu’il faut encore implémenter c’est l’exécution sur le terrain, c’est-à-dire diminuer les pertes de balle, sécurisé le rebond et marquer les lancers francs. Ce sont les trois clés du match qu’on va devoir gagner demain et après-demain face à nos différents adversaires » renseigne le coach Steve Ngassa, entraîneur de Ecole de Basketball.

Les rencontres se poursuivent ce 7 novembre 2020. La première rencontre qui se débute à 17 heures opposera Ecole de basketball Contre Université de Douala, suivi de Fap contre Overdose.

img img img img

Temps mort: 15.04.2019

Temps mort: 08.04.2019

Temps mort: 24.03.2019

Temps mort: 24.03.2019

img